fbpx
Mon road trip en Grèce – Thumb - Jour 2

Mon road trip en Grèce – Jour 2

Bon, on en était où déjà  ?

Bonjour et bienvenu dans ce troisième épisode de notre road trip en famille en Grèce. Tu es maintenant familier de la série :  je te raconte le road trip de mon point de vue  comme je l’ai vécu. Sans langue de bois, les galères, les moments de plaisir, tu connaîtras tout des aléas d’un repérage dans la perspective de l’écriture d’un guide de voyage !

J’espère que ça te donnera à toi aussi l’envie d’aller visiter ce merveilleux pays et si tu veux partir en toute sérénité, tu trouveras ici mon carnet de voyage dans lequel je te partage toutes les bonnes adresses, les bon plans et les circuits détaillés. Avec ça, plus d’excuse pour repousser ce voyage que tu as toujours voulu faire !

Aujourd’hui, pour ce 2ème jour, nous avons prévu une journée chargée tant en émotion qu’en visites : Delphes.  

Je dois te faire une confidence. Hier même si la journée a été fantastique, nous avons débarqué du ferry plus tard que prévu. Ce petit grain de sable a complètement perturbé tout le planning que j’avais préparé décalant petit à petit toutes les activités. Résultat des courses, quand nous sommes arrivés vers Monastiraki, il était trop tard pour caser la visite de Nafpaktos. 

L’idée m’a travaillée pendant tout le repas alors que nous dégustions notre friture de poissons la veille. Comme il faut toujours écouter son instinct, je décide alors de me lever plus tôt pour trouver une solution. L’avantage, c’est que j’avais bien préparé le voyage en amont et j’avais donc tout ce dont j’avais besoin. 

C’était également un super enseignement pour l’écriture de mon carnet de voyage, car comme on ne peut pas prévoir les aléas du voyage, il faut absolument des solutions pour les absorber !

Nous partons donc de bonne heure pour profiter de la quiétude matinale sur le port. Arrivés sur place, nous nous garons sur la place qui surplombe le port et nous nous faisons la réflexion que cela aurait été vraiment sympa de boire un verre ici après une longue journée de road trip. 

Nafpaktos possède un port fortifié chargé d’histoire qui a tout d’une carte postale et nous l’avons pour nous tous seuls ! Quand on dit que l’avenir appartient à ceux qui se lèvent tôt, il y a une part de vrai et nous y passons un moment magique.  

Port de Nafpaktos
Panorama Iles vers Ithea

Mais ce moment n’était qu’un bonus et nous décidons de partir vers le gros morceau de la journée : Delphes ! 

C’est un des sites mythiques qui vient tout de suite à l’esprit quand on pense à la Grèce avec la pythie et le mont Parnasse. Bref, tu dois t’en douter, l’attente est grande et sans tarder nous prenons la voiture pour rallier notre objectif. 

La route est agréable avec une vue imprenable sur le golfe de Corinthe, l’île de Trizonia et son chapelet d’îles plus petites. Nous ne résistons pas à l’envie de nous arrêter plusieurs fois pour prendre des photos qui même si elles sont magnifiques peinent à retranscrire la beauté du panorama.

Arrivés à Ithéa, nous bifurquons pour rattraper la route de Delphes qui serpente au milieu d’oliviers à perte de vue pour monter à flanc de montagne où le village surplombe la vallée. C’est vraiment une expérience unique de découvrir au fur et à mesure le paysage qui se dévoile sous nos yeux.

 

Delphes - Sanctuaire d’Athéna

Après avoir garé la voiture, le long de la route qui se remplit rapidement malgré l’heure matinale, nous arrivons un peu par hasard juste à côté du temple d’Athéna. Ce dernier se situe un peu en retrait du site principal en redescendant et il est facile de le rater tant les panneaux sont discrets. 

Pour l’anecdote, les Français adorent la Grèce. Ce n’est pas un scoop, mais dans la pratique, chaque lieu de visite, nous avons croisé de nombreux compatriotes. Même si cela n’aide pas au dépaysement, cela nous a permis de belles rencontres.

Delphes ne faisait pas exception et en discutant avec une autre famille française un peu plus tard dans la journée, nous nous sommes aperçus qu’ils étaient complètement passés à côté du temple d’Athéna. En effet, eux s’étaient garés dans le sens montant et étaient donc arrivés par l’autre côté. Un oubli vite corrigé quand nous leur avons volontiers indiqué la direction. Mais je m’égare, revenons au principal …

Contrairement à beaucoup de sites, nous arrivons par le haut et cela permet de se rendre compte de la perspective globale et des échelles. L’endroit est situé dans un écrin de verdure au milieu d’oliviers et vaut très largement l’effort qu’il faut faire pour descendre le visiter. 

Car oui, désolé pour cette évidence, mais ce que tu descends, il te faudra bien le remonter à un moment donné. Ce sera une journée sportive et après cette accalmie, nous ne ferons plus que gravir la montagne. Pour ne rien arranger, il est maintenant 10H du matin et le soleil commence à cogner très fort.  

 

Mais nous sommes motivés et nous entamons l’ascension vers le temple d’Apollon d’un bon pas.

 

Tresor_Atheniens -Delphes

En passant, je te donne un petit conseil : n’oublie pas d’emmener de l’eau fraîche pour chacune de tes visites. Très souvent, les monuments que tu vas visiter se méritent et n’ont que rarement des points d’eau. Tu me remercieras quand tu pourras te désaltérer après une ascension éprouvante.

Même si la pente est et la chaleur ambiante ne nous facilitent pas la tâche, il y a tellement de choses à voir que la montée n’entame pas notre motivation. Nous dépassons le majestueux trésor des Athéniens pour arriver au temple d’Apollon où officiait la pythie.

Ce qui impressionne vraiment, c’est la taille du site et la densité des monuments qui le composent. Son emplacement à flanc de montagne te laisse apprécier l’ingéniosité et la détermination dont ont fait preuve ses habitants pour ériger de telles merveilles. 

 

Arrivés à mi-parcours, nous puisons dans nos dernières forces pour finir l’ascension qui nous amènera vers le stade où se déroulaient les fameux Jeux pythiques. Quand on pense que les athlètes empruntaient le même chemin que nous, cela nous fait nous sentir tout petits face à leur courage.

 

Taureau en or Or

Heureusement, après cet effort, une redescente toute en douceur nous a donné l’opportunité de reprendre un second souffle tout en admirant une seconde fois chacun des monuments. 

Pendant ce temps-là, le soleil qui arrivait à son zénith continuait à nous bombarder de ses rayons et la transition vers le musée situé à quelques pas fut la bienvenue. Comme toujours, faire la visite dans cet ordre permet d’éclairer sous un jour nouveau tout ce que l’on vient de voir. Et en bonus, si tu te rappelles le conseil que j’avais donné dans un article précédent, prévois toujours les visites de musées aux heures les plus chaudes de la journée !

Et l’air conditionné ne fut pas la seule chose dont nous nous rappellerons, car ce musée renferme de superbes pièces comme le Sphinx des Naxiens ou la statue de taureau en or. 

Ma préférée restera la frise sculptée du trésor de Siphnos qui présente une tumultueuse gigantomachie (combat entre les Dieux et les géants) en illustration ci-dessous.

Gigantomachie, fresque de Delphes

Après nous être abandonné dans la contemplation, nos estomacs crient famine et nous ramènent à la réalité. Il est grand temps d’aller manger. Pour cette pause, j’avais prévu de faire un pique-nique à la plage,car les deux jours prochains seraient à Athènes et ne nous permettraient pas de profiter de la mer.

Arrivés sur place pourtant, nous constatons que si l’endroit est propice à un casse-croûte et une petite sieste à l’ombre, la baignade n’y sera pas forcément agréable. En effet, il y a vraiment beaucoup d’algues et après notre repas, nous décidons de partir explorer. 

Il ne nous aura pas fallu longtemps pour trouver deux autres endroits beaucoup plus sympa non loin de là. L’un d’entre eux est l’embouchure d’une rivière de montagne et le contraste entre l’eau fraîche / eau chaude était parfait. Content de mes trouvailles, je prends bonne note des coordonnées GPS pour vous les partager.

Requinqués par cette pause salutaire, nous entamons la dernière partie en voiture qui va nous emmener voir la belle Athènes dont nous avons tant entendu parler. Il y a quand même une petite appréhension d’arriver dans un environnement urbain dans un pays que l’on ne connaît pas et avec des règles de conduite différentes.

 

Plage d'Ithea

Voilà qui conclue cette étape de notre aventure et dans le prochain article, nous serons à Athènes pour ce qui sera pour nos jambes la journée la plus éprouvante de toute nos vacances. Mais je ne vais pas tout dévoiler, et si tu veux la suite, rendez-vous la semaine prochaine.

En attendant, n’hésites pas à me donner ton avis dans les commentaires sur ce que tu aimerais voir (Plus d’anecdotes, plus de descriptions des visites …).

Tu retrouveras toutes les informations pratiques pour te permettre de vivre toi aussi aussi des vacances inoubliables ( localisation GPS, bon plans et bien plus encore) dans notre carnet de voyage “Road trip en Grèce – autour du Péloponnèse” 

Et si ce n’est pas encore fait, abonnes-toi à notre page Facebook !  

#Roadtrip #Gréce #Vacances #Voyage

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Retour haut de page